victimesdutabac.com
témoigner, s'informer sur la question du tabac.
Français
search_left
Consommateur...
Vign_41sSYUCKIDL_AA160_
Ouvrage remarquable pour comprendre la consommation et les bases du marketing..
Lobbying tabac et UE
Le lobby de BAT à l'Union Européenne (en anglais) 2009
The Brussels Business
Ce documentaire de 50 minutes montre les différents aspects du lobbying tel qu'il se pratique à Bruxelles en particulier à la Commission Européenne.
Ce documentaire est à relier avec la politique européenne sur le tabac, et le scandale récent autour de John Dalli.

Rappelons que le tabac tue 700 000 personnes dans l'union européenne chaque année.
Tabac et réseaux sociaux

On ne fume pas qu'à la télévision ou au cinéma...  l'industrie du tabac met en avant l'utilisation de vidéos sur internet filmés par et pour des ados.

Exemple "Labcigarette" sur youtube

BAT régale nos députés

Elise Lucet dénonce la corruption ordinaire de certains élus

Son reportage complet sur http://youtu.be/oOQ0jqMwEPY

Une histoire à (re)découvrir
Vign_margaret-thatcher_295
Le 8 avril 2013, Margaret Thatcher est morte à l'âge de 87 ans.
L'occasion de revenir sur sa collaboration avec Philip Morris au début des années 90:
Margaret Thatcher et Philip Morris, un crime de plus pour la dame de fer (sur notre blog médiapart)
 
Vign_nofumes_1_

Mettons-nous un instant à la place d'un dirigeant d'une entreprise qui vend du tabac...Certes, la chose n'est pas si facile car c'est un de ces "métiers" ou il vaut mieux avoir des relations que des remords...

L'entreprise a pour objet un certain profit ou plutôt un profit certain! Si si, même si des centaines de millions de personnes souffrent de maladies provoquées par le tabac, il faut rendre des comptes à nos actionnaires (des banques, des fonds de pensions des assureurs privés par exemple!). Comme l' éthique et la "responsabilité" sont des gages de "respectabilité", il faut faire bonne figure.


Elle s'inscrit dans une société de consommation, elle se construit dans un Etat puis un ensemble d'Etats, le tout fonctionnant dans une économie de marché.. Ainsi, il est possible ( et profitable!)de miser en bourse à la fois sur les cigarettiers, les alcooliers et les laboratoires pharmaceutiques!


Les moyens pour parvenir au profit sont très nombreux et les facteurs modifiant la consommation du tabac également.

Le tabac et ses dérivés(cigarettes, cigares, pipe,  etc...) est un produit de consommation courant depuis plusieurs décennies. Les fumeurs sont des clients (des consommateurs de produits) et les non fumeurs doivent être amenés soit à devenir clients eux mêmes soit bienveillants à l'égard des clients.

Tous les moyens sont donc utilisés (la fin c'est à dire l'argent justifie les moyens!)

1)Corrompre et influencer les décideurs politiques (les législateurs) pour que les règles du jeu soient le plus favorable possible (exemple, lobbying à l'Assemblée et au Sénat,à la commission européenne et au parlement européen)

2)Attirer les investisseurs (les capitaux)

3)Générer des convergences d'intérêt avec des laboratoires pharmaceutiques, des assureurs privés...

4)Augmenter l'addiction provoquée par le tabagisme: les recettes n'ont jamais été aussi efficaces! et aussi mortelles...

5)Cibler les jeunes (nouveaux clients, qui doivent impérativement remplacer en masse les fumeurs et ex fumeurs malades puis morts du tabac) exemples: promotion, jeux concours, distribution gratuite,télévision, jeux vidéos, internet et applications smartphone ...etc 
Le "goût du risque", l'imitation des adultes,doit être cultivé! 

6)Conforter les fumeurs dépendants (rôles des buralistes comme relais dans l'opinion)
 
7)Fidéliser à une marque les différents "types", "groupes" des fumeurs (par sexe,âge,catégorie socio-professionnelle, personnalité...)
 
8)Publicité intensive par des "placements produits" dans les films y compris français 

9)Marketing "social" et "environnemental" pour donner l'illusion d'une "respectabilité"

10)Financement "institutionnel" et "scientifique": - Philip Morris International et l'Institut du Cerveau et de la Moelle (situé à la Pitié, Paris)                                                          -la "french connection"...

11)Détruire ou décrédibiliser ses adversaires: Limiter les budgets des associations opposantes
Accuser les "anti tabac" d'être anti fumeurs, comble de l'ironie!

Quelques affiches publicitaires...
Que dit l'industrie du tabac?
Vign_BRITISH-AMERICAN
Bien sûr, l'industrie du tabac adapte son discours à sa cible: décideurs politiques, investisseurs financiers, buralistes, personnes souhaitant trouver en emploi dans leur entreprise, population générale (fumeurs vieux, jeunes, novices, hommes, femmes, enfants et adolescents...)
A chacun sa petite musique pourvu qu'elle lui plaise!


Voici cher internaute quelques phrases issues du site internet français du numéro 2 mondial du tabac (qui  "emploie" "seulement "350 personnes en France):
 

"British American Tobacco France n’a pas d’activité de production de produits du tabac et s’approvisionne auprès des usines du Groupe en Europe.
Nous n’avons pas non plus d’activité de Recherche et Développement (R&D) sur le territoire français. Les activités de R&D du Groupe concernent l’ensemble des filiales dans tous les pays d’implantation.
Enfin, la distribution physique de nos produits est assurée par un prestataire extérieur. Ce prestataire est en charge de livrer les produits de British American Tobacco auprès des quelques 28 000 buralistes.
Notre filiale française est en charge de toutes les activités du groupe, cigarettes et tabacs à rouler.

Notre vision commune : devenir le leader de l’industrie du tabac tant au plan qualitatif que quantitatif

Pour contribuer, comme le souhaite le Groupe, non seulement à créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires, mais aussi agir en faisant preuve de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), nous nous sommes fixés pour objectif d’être la société de tabac la plus respectée de France:
•Par les consommateurs, en leur offrant qualité et choix, tout en défendant la liberté de fumer pour les adultes qui ont fait le choix de fumer;
•Par le réseau commercial, en devenant un de ses fournisseurs privilégiés;
•Par les autorités publiques, en nous efforçant d’être la société de tabac la plus responsable;
•Par les employés, en étant pour eux l’employeur de référence;
•Par les actionnaires du Groupe, en assurant une croissance des volumes qui ne sacrifie pas les profits. "


"Le marketing est le pilier sur lequel repose la croissance de toute société fabriquant des produits de grande consommation. British American Tobacco France ne fait pas exception à la règle, mais s’impose des règles très strictes en la matière."

"Une entreprise responsable
Puisque la nature de nos produits est controversée, nous considérons qu’il est d’autant plus important de conduire notre activité de manière responsable"

"Notre objectif: la réduction des risques pour la santé liés à la consommation de tabac"
"Arrêter de fumer peut être difficile, et chaque adulte qui commence à fumer doit en avoir pleinement conscience lorsque il fait le choix de commencer"

"Lorsqu’un fumeur allume une cigarette de contrebande ou de contrefaçon, il participe peut-être sans le savoir au financement du crime organisé ou d’un groupe terroriste."

8 mars 2011
"British American Tobacco (BAT) France décide de ne pas célébrer la "Journée de la Femme". Les droits de la Femme doivent être mis en avant non pas une fois par an, mais au quotidien, jour après jour. C'est la philosophie de BAT France. "

"Des recherches indépendantes prouvent que le Snus serait moins nocif pour la santé que les autres formes de produit du tabac qui se fument. British American Tobacco France souhaite voir sa commercialisation autorisée en France."

Les ingrédients
Les ingrédients utilisés dans certaines cigarettes font l’objet de nombreux débats et sont souvent mal compris.
Que sont les ingrédients?

On ajoute des ingrédients au tabac depuis le 16ème siècle. Les marins espagnols ajoutaient ainsi de la réglisse pour faire office de conservateur.
Les ingrédients d’une cigarette et les composants de la fumée sont deux choses bien distinctes : les ingrédients sont ajoutés au tabac au cours de la fabrication ; les composants sont produits par la combustion du tabac.

Pourquoi utiliser des ingrédients?
Des arômes sont ajoutés à certains types de cigarettes afin d’atténuer le goût naturel du tabac, de remplacer le sucre perdu lors du séchage et de donner à chaque marque sa saveur particulière. On ajoute également d’autres ingrédients destinés à contrôler le taux d’humidité ou la vitesse de combustion, à lutter contre la dégradation microbienne et à servir de liant entre les divers composants.

Comment sont-ils contrôlés?
La France dispose d’une législation indiquant les produits interdits et autorisés. Notre société respecte bien évidemment scrupuleusement cette législation.

Qu’en est-il du secret commercial?
Comme de nombreuses autres sociétés, nous protégeons nos secrets commerciaux des yeux de la concurrence.
Tout en maintenant une confidentialité commerciale et en évitant de compromettre nos secrets commerciaux, nous acceptons néanmoins de coopérer pleinement avec le gouvernement en lui fournissant toutes les informations demandées et en publiant la liste des ingrédients utilisés.

Ce qu’il faut savoir sur les ingrédients:
D’après les connaissances scientifiques actuelles, les ingrédients utilisés par nos sociétés n’augmentent pas les dangers liés à la consommation du tabac, n’incitent pas à fumer et n’entravent pas la capacité des personnes à cesser de fumer.
•A ce jour, rien ne permet d’affirmer que l’utilisation d’ingrédients entraîne un risque supplémentaire pour la santé. Il n’existe pas de cigarette sans danger.
•Les ingrédients ne sont pas ajoutés dans le but d’inciter les enfants à fumer.
•On n’ajoute pas de nicotine dans les cigarettes.
•Les ingrédients ne sont pas ajoutés dans le but d’augmenter la quantité de nicotine dans la fumée de cigarette, ni dans le but d’accélérer la vitesse d’absorption de la nicotine par l’organisme. "



Même son de cloche chez Philip morris International:

Ingrédients des cigarettes
Nos cigarettes se composent principalement de tabac. Pour chacune de nos marques, nous ajoutons des ingrédients qui (1) permettent de préserver l'humidité du tabac, (2) facilitent le processus de fabrication et (3) donnent à nos marques différentes goûts et arômes. Nous utilisons aussi d'autres produits que le tabac (tels que des filtres et du papier à cigarettes) qui contiennent eux-mêmes certains ingrédients.

Les cigarettes sans additifs sont-elles moins nocives ?

Avec ou sans additifs, tous les produits du tabac provoquent de graves maladies et entraînent une dépendance. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il n'a jamais été prouvé que les cigarettes sans additifs présentaient un danger ou un risque de dépendance moindres par rapport aux cigarettes avec additifs.[1]

Les additifs renforcent-ils la nocivité ou la capacité à créer une dépendance de nos produits ?

Non. D'après les informations disponibles, notamment les résultats d'essais effectués par nos soins et les données diffusées sur le marché, il apparaît que les ingrédients que nous utilisons n'augmentent pas les effets nocifs du tabagisme.

Aucune étude ne permet de penser que les cigarettes vendues sans additifs sont moins nocives ou créent moins de dépendance que les cigarettes contenant des additifs. Telles sont les conclusions de l' OMS. La prévalence du tabagisme, les taux de personnes ayant arrêté de fumer et le nombre de maladies liées au tabac sont en général les mêmes dans les pays où la plupart des consommateurs choisissent des cigarettes avec agents de saveurs et ceux où la consommation de cigarettes sans ingrédients aromatiques est dominante.

L'essentiel est que le tabagisme provoque des maladies graves et crée une dépendance, qu'il contienne ou non des additifs.

Les ingrédients utilisés par Philip Morris International accroissent-ils la capacité à créer une dépendance de ses cigarettes ?

Non. Nous n'utilisons aucun ingrédient qui renforce la capacité à créer une dépendance à nos marques de cigarettes. Les cigarettes créent une dépendance, avec ou sans additifs



Lobbying et snus
Vign_images
"Notre engagement pour la commercialisation du Snus "


Le Snus est une poudre de tabac humide vendue en vrac ou en petits sachets et qui se place entre la gencive et la lèvre supérieure.
Vous ne connaissez pas le snus? logique, c'est interdit à la vente dans l'union européenne exceptée en Suède où la "culture snus " est ancienne.
 
c'est en quelque sorte, un peu comme avec la "cigarette électronique", un nouveau souffle pour l'industrie du tabac!
Une façon d'occuper le terrain médiatique, d'alimenter un" débat", apparaitre comme "responsable" et "écologique"....bref de continuer à enfumer les citoyens et influencer les décideurs politiques.

Lisez plutôt:
"British American Tobacco France a pris l’initiative d’écrire le 23 juillet 2009 au Président de la République, Nicolas Sarkozy, afin d’attirer son attention sur la nature de ce produit et de lui demander de mettre en œuvre les moyens aux niveaux français et européen pour autoriser la commercialisation du Snus dans les délais les meilleurs.

Initiative que British American Tobacco France a renouvelée en écrivant en décembre 2009 aux députés français.

British American Tobacco France a eu l’opportunité de présenter ce produit et de demander la levée de son interdiction de commercialisation lors de son audition en mai 2009 par la Mission parlementaire, initiée par le Président du Groupe UMP Jean-François Copé, et conduite par les députés Richard Mallié, Thierry Lazaro, et Jean-Marie Binetruy, Mission qui avait pour objectif d’établir un bilan d'étape du Contrat d'avenir et de proposer des nouvelles pistes au soutien de l'activité des Buralistes.

Dans son rapport déposé début novembre 2009, la Mission Parlementaire a rappelé la nécessité et l’intérêt du développement de nouveaux produits et de nouvelles activités commerciales pour les buralistes.

Le Snus est aussi une réponse concrète aux demandes de diversification que formulent les 28000 buralistes de France.

Thierry Lazaro, député du Nord, a déposé en mai 2010 une proposition de loi afin d’autoriser la commercialisation du Snus en France.

C’est sur l’ensemble de ces expériences et analyses que British American Tobacco France multiplie les initiatives afin que la commercialisation du Snus soit autorisée en France. "


Bon, quand pense le numéro 1 mondial du tabac, Philip Morris International?

"Si la cigarette constitue le cœur de métier de PMI, le développement commercial de la société s'appuie également sur d'autres catégories de produits du tabac. Cette partie de notre activité a connu une belle croissance complétée par de récentes acquisitions dans l'industrie du cigare en Australie et en Nouvelle Zélande, la société Swedish Match en Afrique du Sud et les marques de tabac à rouler Interval et Petterøes en Europe.
Tabac sans fumée
Depuis 2009, Philip Morris International et Swedish Match AB ont créé une coentreprise qui commercialise des produits du tabac sans fumée, en dehors de la Scandinavie et des États-Unis. À travers cette coentreprise, PMI vend des produits du tabac sans fumée, y compris les snus suédois
. "

Comme d'habitude, il s'agira de vanter la liberté du consommateur... Et de lui donner envie de snusser!
© 2012